Lingots de Metalor retrouvés en Belgique

01 mai 2009, 08:57

Une partie des lingots de Metalor, dérobés en janvier 2004 à Marin, ont été retrouvés à Anvers en Belgique, a révélé hier soir la TSR. Dans le cadre d'une enquête ayant permis le démantèlement d'une bande spécialisée dans le blanchiment d'or via la Chine, la police a pu repérer l'utilisation d'un des lingots poinçonnés Metalor, comme monnaie d'échange.

Mais les enquêteurs n'ont pu mettre la main que sur une partie du butin. Ce dernier était estimé à 10 millions de francs et les lingots retrouvés ne représentent que 100 000 francs. Selon le parquet fédéral belge, le reste aurait déjà été blanchi en Chine.

Le casse perpétré au petit matin du 25 janvier 2004 chez Metalor est l'un des plus importants jamais commis en Suisse: 666 kilos d'or, stockés dans un atelier, avaient ainsi été embarqués. Le casse avait été commis en moins d'une heure et avait associé des malfaiteurs français à des complices suisses, dont certains étaient employés par Protectas, la société de surveillance de Metalor. Parmi eux, l'ancien chef de l'agence neuchâteloise de Protectas, considéré comme l'instigateur du hold-up. Arrêtés peu après le casse, les complices suisses ont été condamnés en mars 2006 à des peines de deux à huit ans de réclusion pour «brigandage aggravé» et «complicité de brigandage».

Quelques jours avant ce procès, un des truands français, d'origine corse et lié au grand banditisme, également impliqué dans cette affaire, avait été arrêté à Sao Paulo par la police brésilienne. /réd