Réservé aux abonnés

Les petites lumières rouges de l'Ecluse vont s'éteindre

Salons de massage et appartements vétustes voués à disparaître.

20 sept. 2014, 00:01
data_art_8406770.jpg

"Paradis", "J'adore-passion" ou "Madona". Voici pour les noms de trois salons de massage dont les mois sont comptés, entre la rue de l'Ecluse et l'escalier de l'Immobilière, à Neuchâtel. A leur place ainsi qu'à celle de six appartements voisins doit s'ériger un immeuble de 14 logements. Le projet est mis à l'enquête publique jusqu'à mardi.

Des salons de massage à cet endroit, il y en a depuis près de 20 ans, explique Giuseppe De Marco, l'ancien propriétaire. "A l'époque, après le départ d'un architecte, je n'arrivais pas à louer" , se souvient-il. C'est un policier de la Ville qui lui a cons...