Réservé aux abonnés

Les fruits et légumes «moches» ont la cote à Neuchâtel

Les fruits et légumes difformes ou hors calibre sont de plus en plus appréciés, selon la Fédération romande des consommateurs. Les grands distributeurs pourraient être tentés de les commercialiser. De quoi réjouir les producteurs neuchâtelois.
18 août 2020, 05:30
Un panier de fruits et légumes en mauvais état mais destiné à la consommation.

Pendant le pic du confinement, la Migros, la Coop et d’autres grandes surfaces se sont retrouvées obligées de commercialiser des légumes hors normes (lire l’encadré). Faute de stocks suffisants, ces fameux fruits ou légumes «moches» se sont fait une place dans les étalages. Mais depuis que la crise s’est calmée, les concombres tordus et autres carottes à deux jambes sont retournés aux oubliettes.

Or, les consommateurs semblent avoir pris goût à la laideur. C&rsq...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois