Le Vieux-Châtel célèbre son patrimoine du 19e

Samedi, le quartier du Vieux-Châtel sera en fête. Mais le projet immobilier toujours pendant planera sans doute sur les esprits.
09 juin 2009, 09:44

Sous le thème «Hier et aujourd'hui», l'Association du quartier du Vieux-Châtel et d'Edmond-de-Reynier (AVE) célèbre les 150 ans du bâtiment locatif construit par l'architecte neuchâtelois Guillaume Ritter. L'association organise une fête qui animera ce quartier de Neuchâtel samedi. Un thème on ne peut plus adéquat, puisqu'au moment où l'on fête l'un de ces bâtiments du 19e siècle, un autre immeuble locatif, plus moderne, pourrait voir le jour sur l'emplacement actuel des jardins potagers du Drop-In, à la rue Edmond-de-Reynier.

«Tous les participants à la fête sont conscients de ce projet qui est pendant (réd: voir encadré). Cet immeuble serait quelque chose d'affreux pour le quartier du Vieux-Châtel. On ne s'oppose pas à toute construction, mais on ne veut pas d'un immeuble à six étages». Mais Catherine Montalto, présidente de l'AVE, rassure. Malgré le projet immobilier contre lequel l'association a déposé une pétition en novembre 2008, l'ambiance de la troisième édition de la fête de quartier ne devrait pas en pâtir.

Cette année, restauration multiculturelle au menu, assurée par les associations somalienne, cambodgienne et indienne des Marchés de l'univers. Côté animation, des jouets d'antan inviteront à un voyage dans le temps, une particularité de cette édition, explique Catherine Montalto: «La Loterie romande nous a accordé 2000 francs pour construire des jouets anciens en bois». Entre autres, une assiette picarde, un plateau suisse et un billard hollandais.

D'autre part, un ouvrage consacré à l'architecte paraîtra en octobre. «Utopierre: Guillaume Ritter, de Vieux-Châtel à Neuchâtel» offre «des regards croisés d'architectes, d'historiens ou d'archéologues sur un endroit unique en ville de Neuchâtel, ainsi que sur un architecte encore méconnu», commente Nicole Bauermeister, directrice de l'ouvrage. /ANC

Détails et souscription à l'ouvrage sur association.vieux-chatel.ch

«La question du rachat des parcelles est réglée»

Fabien Coquillat, vous êtes architecte communal adjoint de la Ville de Neuchâtel. Où en est le projet immobilier dans le quartier du Vieux-Châtel?

Le Conseil communal examine actuellement le projet de rapport de Valérie Garbani, (réd: directrice de l'Environnement, des Transports et du Développement durable) pour l'autorisation d'octroi d'un droit de superficie. L'exécutif veut s'assurer des conditions de faisabilité du projet et de sa qualité. S'il y a encore des précisions à apporter, le rapport sera mis en attente. Sinon, il sera présenté à la prochaine séance du Conseil général, à la fin du mois. La décision du Conseil communal devrait tomber ce mercredi.

Reste-t-il encore des problèmes à régler?

Non, ni au niveau réglementaire, ni au niveau foncier. En effet, la question du rachat des parcelles a été réglée. Il ne reste qu'une seule signature à obtenir, mais c'est une question d'heures.

Patrimoine suisse s'oppose à ce projet. Comment a réagi votre service?

L'intérêt patrimonial de la construction de Guillaume Ritter est évident. Il s'agit d'un ensemble qui regroupe le bâtiment locatif, les jardins au sud du bâtiment, la rue privée et les annexes au nord. Notre condition était que le projet immobilier respecte la relation entre ces différentes parties. Les annexes existantes sont actuellement classées comme «perturbantes». Ce projet leur redonnerait une fonctionnalité. /anc