Le procès du voyer-chef en fuite est possible sur sol français

07 janv. 2010, 09:09

L'ancien chef de la voirie de Neuchâtel, poursuivi pour corruption, s'est fait réengager en France. La justice neuchâteloise pourrait demander à la France d'assurer son procès, prévu cette année, comme l'explique Daniel Hirsch, vice-président du Collège des juges d'instruction.

Canal Alpha | Giovanni Sammali | Caroline Beuret