Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le prix de l'entrée dans la caisse unique

13 mars 2010, 04:15

L'écart entre le degré de couverture des caisses de pensions de la Ville de Neuchâtel et de l'Etat a fortement diminué entre 2008 et 2009.

Lundi soir, lors de la séance du Conseil général de Neuchâtel, le Conseil communal invitera les élus à prendre acte de cette conclusion figurant dans son rapport. Il concerne le financement de l'entrée de la caisse de pensions de la Ville dans la caisse de pensions de la fonction publique du canton de Neuchâtel, appelée prevoyance.ne.

Le rapport répond à une demande des socialistes pour l'étude des meilleures conditions financières du passage à la caisse unique. Il stipule que l'écart des degrés de couverture était de 9,7 points au 1er janvier 2007 et se situait à 4,6 points au 1er janvier 2009.

Le Conseil communal estime que l'écart a encore légèrement baissé au 31 décembre 2009. L'évolution du taux de couverture de la caisse de pensions de la Ville a été plus favorable en 2009 que celle de la caisse de pensions de l'Etat (elle était respectivement de -13,7% et -15.8% entre 2008 et 2009).

Le prix d'entrée dans la nouvelle caisse se révèle ainsi moins élevé que celui qui prévalait avant la crise boursière. Il devrait se situer entre 12 et 15 millions de francs.

Le montant exact sera connu début mai. Le bouclement des comptes des différentes caisses doit encore être vérifié par leurs fiduciaires et approuvé par leurs organes paritaires.

La Ville de Neuchâtel a d'ores et déjà versé 14 millions à prevoyance.ne le 4 janvier 2010. Elle a fait réévaluer son patrimoine immobilier à hauteur de sa valeur cadastrale, pour un montant de 14,34 millions.

Cette plus-value permettrait probablement à la Ville de ne pas mettre sa fortune à contribution.

L'assemblée discutera également des modifications du statut du personnel communal et de sa rémunération, nécessitées par la création de la nouvelle caisse.

L'âge de la retraite des fonctionnaires serait maintenu à 62 ans, respectivement 60 ans pour le personnel de la police et du Service d'incendie et de secours (SIS), à l'exception de leur personnel administratif et technique. Une réflexion sera menée prochainement au sujet de la retraite flexible.

L'exécutif rappelle qu'avec prevoyance.ne, les employeurs peuvent toujours déterminer les conditions d'une prolongation d'activité au-delà de 62 ans.

Enfin, la société Vidéo 2000 SA, institution privée, mais liée à la Ville par son actionnariat, souhaite statuer sur le transfert de son personnel à prevoyance.ne.

Selon cette convention, le personnel de Vidéo 2000 intégrera la nouvelle caisse au même degré de couverture que les autres assurés de la caisse de pensions du personnel communal. /mma

Votre publicité ici avec IMPACT_medias