Le nouvel accueil parascolaire de Boudry affiche déjà complet

Inauguré à la rentrée scolaire d’août 2018, le nouvel accueil parascolaire de Boudry affiche déjà largement complet.
03 avr. 2019, 11:00
Le nouveau bâtiment, inauguré l'an dernier, a permis d'augmenter la capacité d'accueil de la commune de cinquante places.

Claire* est embêtée. Alors qu’elle avait fait une demande d’inscription pour son fils à la structure parascolaire de Boudry pour la prochaine rentrée scolaire, elle a reçu une lettre lui indiquant que la structure était déjà complète. Or «il y a eu un investissement de plusieurs millions pour l’agrandissement, avec places d’accueil doublées», remarque la Boudrysanne.

Effectivement, le Conseil général de la Ville avait débloqué 3,25 millions de francs pour réaliser une nouvelle structure, l’une des plus grandes du canton, baptisée Am stram miam 2. Celle-ci a ouvert ses portes en août 2018 et offre cinquante places supplémentaires.

Mais elle est victime de son succès. «Il y a eu une explosion de la demande», explique Jean-François de Cerjat. L’administrateur communal confirme qu’il y a actuellement 28 enfants sur la liste d’attente. L’offre totale de la commune se monte pourtant à 124 places, ce qui est supérieur aux exigences de la loi cantonale. Mais pas suffisant pour répondre à la demande.

Traquer les placements de confort

«C’est frustrant, car nous avons fait beaucoup d’efforts», estime l’administrateur communal. La commune compte-t-elle ouvrir encore plus de places d’accueil? «A priori pas mais c’est au politique de décider», note Jean-François de Cerjat. Qui rappelle que cela coûte cher: sans compter le crédit pour sa réalisation, Am stram miam 2 représente 200’000 francs par an en frais de fonctionnement.

Pour tenter de débloquer la situation, la Ville traque «les placements de confort, les gens qui ne travaillent pas mais qui font tout de même garder leurs enfants». Peut-être Claire obtiendra-t-elle finalement une place pour son fils d’ici à la rentrée.

*Prénom d’emprunt.

par Nicolas Heiniger