Le musée, mémoire vivante d'une ville

13 janv. 2010, 16:34

Voilà 50 ans que le Musée d'histoire de La Neuveville s'est installé à l'Hôtel de ville. L'anniversaire de ce déménagement a été fêté en octobre dernier, mais le musée est bien plus âgé. Retour sur son histoire.

Grâce aux mémoires de Florian Imer III, président de la Société du musée de 1931 à 1977, c'est dans une édition du «23 VII 1948 du Journal du Jura» que l'on plonge et c'est en 1874 que l'on atterrit, au lancement d'un comité d'initiative en vue de construire un musée. Une bâtisse sera créée à cet effet aux Epancheurs en 1878. Si Florian Imer a pu, en 1948, retrouver tant de détails sur la vie du musée, c'est particulièrement grâce aux archives familiales. En effet, pendant 102 ans sans interruption, les présidents ont été cinq membres de la famille Patricienne de La Neuveville et cofondatrice du musée, les Imer de Grenétel.

Le bâtiment est vendu à la commune municipale en 1947. Le 12 juillet de la même année, l'assemblée prononce la dissolution de la Société anonyme du musée. Durant cette séance, une association d'utilité publique est créée sous le nom de «Société du musée de La Neuveville». Après un nouvel inventaire, il s'avère que la place manque pour les collections. C'est en 1959 que le musée se déplace à l'Hôtel de ville, propriété de la bourgeoisie. Aujourd'hui, si le musée possède une grande collection, les Imer possèdent encore un grand patrimoine historique qui, espérons-le, sera un jour légué à leur ville. /mlp

Le musée, mémoire vivante d'une ville