Le mouvement Extinction Rebellion placarde des affiches à Neuchâtel

Après avoir bloqué plusieurs carrefours de la ville en septembre dernier, le groupe Extinction Rebellion Neuchâtel a effectué dans la nuit de mercredi à jeudi une action d’affichage sauvage.

28 nov. 2019, 09:02
Le groupe neuchâtelois d'Extinction Rebellion a placardé quelque 800 affiches à Neuchâtel.

«Urgence climatique: où est ta ligne rouge?» «60% des populations d’animaux sauvages ont disparu en 45 ans.» «80% des insectes européens ont disparu en 30 ans.» Telles sont les phrases que les Neuchâtelois ont découvertes ce jeudi matin placardées dans les rues de la capitale cantonale au-dessus d’affiches publicitaires.

L’action est du fait du groupe Extinction Rebellion Neuchâtel, le pendant local du mouvement de désobéissance civile du même nom. Près de 800 écrits ont été posés dans la nuit de mercredi à jeudi, à la veille d’une nouvelle grève mondiale du climat.

Dans la région, une manifestation menée par la Grève pour le climat neuchâteloise est prévue, vendredi à 17h30, à La Chaux-de-Fonds. Départ depuis la gare. Deux gratiferias  – des marchés gratuits – seront également organisés au Lycée Blaise-Cendrars de La Chaux-de-Fonds et autour de la fontaine de la Justice à Neuchâtel entre 11h et 15h.

A lire aussi : Environnement: la grève pour le climat prépare un plan d’action avec des mesures drastiques

«Sensibiliser la population»

Le but des affiches d’Extinction Rebellion? «Sensibiliser la population à la crise climatique en utilisant des espaces habituellement non destinés à de telles informations, inciter à se positionner et se poser la question: quand dirai-je stop?», explique le groupe dans un communiqué. Ainsi qu’inviter les personnes à rejoindre le mouvement.

Contactée jeudi en début d’après-midi, la police neuchâteloise indique qu’aucune plainte n’a été déposée à la suite de ce placardage sauvage.

Des actions du même type ont été lancées à Fribourg en août et en septembre. A la même période, le groupe neuchâtelois avait bloqué plusieurs carrefours de Neuchâtel.

A lire aussi : Neuchâtel: comment Extinction Rebellion a bloqué le centre-ville