Le Lyceum club fête ses 90 ans

12 janv. 2010, 09:11

Le regard clair et attentif, la mise soignée jusqu'au dernier rang de perles, Lucienne Dalman ne vous dira pas son âge. «Mais je peux vous indiquer que je suis entrée au Lyceum club international (LCI) de Lausanne en 1955 et que je suis devenue membre de celui de Neuchâtel en 1959.» Ces deux dates expliquent pratiquement à elles seules que le LCI de Neuchâtel décide de marquer cette année son 90e anniversaire par une cérémonie d'ouverture samedi prochain, une cérémonie de clôture le 18 novembre. Et, entre ces deux dates, par dix manifestations, dont la moitié seront ouvertes au public.

«Pourquoi ne pas attendre le centenaire du club? «Parce que chacun vieillit», sourit Lucienne Dalman. «Or elle est la mémoire de notre club», souligne son actuelle présidente Géraldine Loosli. Et les deux dames s'accordent pour dire sans détour que la première ne sera peut-être plus, dans dix ans, en mesure de prononcer, comme elle le fera samedi, un exposé sur l'histoire du Lyceum dans le monde et à Neuchâtel et son expérience d'ancienne présidente internationale.

Un fil rouge guidera la plupart des manifestations organisées pour cet anniversaire: l'évolution de la condition féminine depuis 1920. Evolution ici bien sûr, mais aussi un peu plus loin avec, par exemple, une conférence de l'ethnologue Micheline Centlivres sur la condition des femmes afghanes».

Constance Smedley a créé le premier Lyceum à Londres en 1903 «parce qu'elle constatait que les hommes avaient leurs clubs à eux, mais pas les femmes», rappelle Lucienne Dalman. Les premiers clubs de Suisse ont été créés en 1912, et Marie de Perregaux a fondé celui de Neuchâtel en 1920.

Elle avait alors 27 ans. «Aujourd'hui, on entre plutôt dans notre club vers 50 ans», relève Géraldine Loosli. «Mais le fait que notre effectif reste entre 170 et 180 membres montre que le renouvellement se fait normalement.» /jmp