Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Véhicule d'officier pris dans une salve

13 déc. 2010, 04:15

Comme un seul homme, le Conseil général de Cressier a approuvé, samedi, le budget 2011 de la commune. Cette même unanimité a matérialisé le profond agacement des élus cressiacois, qui dénoncent une insupportable augmentation des charges au centre de secours de l'Entre-deux-Lacs.

Au centre de ce feu nourri de critiques: le projet d'acquisition d'un véhicule destiné au commandant, dont le coût est estimé à 50 000 francs (29 000 pour l'automobile et 21 000 pour l'équipement). «Il faut éteindre l'incendie avant qu'une nouvelle cathédrale ne doive être construite pour gérer ces joujoux», a lancé le PLR Nicolas Ruedin, en taxant de calamiteuse la gestion du centre de secours commun à Lignières, La Neuveville, Cornaux, Cressier et Le Landeron où se trouve la caserne. «Il faut maintenant un véhicule à plein-temps puisque le poste de l'officier est passé de 50% à plein-temps», a ironisé le socialiste André Grandjean. «Que dit l'Ecap d'une éventuelle subvention?», a notamment questionné Claude-Olivier Richard, de l'Entente, effaré par la hausse des coûts ces dernières années.

«La commune de Cressier est contre l'achat d'un nouveau véhicule tant que les explications demandées n'auront pas été données», a certifié le président de commune Joël Boulogne. En conséquence, les élus ont retranché 8006 francs au poste Police du feu, et ramené le déficit prévu du budget 2011 à 41 914 francs. /ste

Votre publicité ici avec IMPACT_medias