Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une seule boulangerie subsiste

Le commerce de Cressier ferme lui aussi ses portes.

16 mars 2015, 00:01
data_art_8934710.jpg

Dimanche prochain à midi, la boulangerie de Cressier fermera ses portes. Après 34 ans d'activité, Corinne et Pierre Lauper se voient contraints de mettre la clé sous le paillasson. Malheureusement pour une question de santé. Reste qu'il n'y a personne pour reprendre l'un des derniers commerces du village. Village qui, pourtant, en eut compté un nombre impressionnant (lire encadré). Si Pierre Lauper espère encore voir sa boulangerie se muer en dépôt de pain où la seule vente serait faite, il est l'acteur et bientôt le spectateur d'une évidence: la mort des commerces artisanaux.

Tandis qu'il y a moins de dix ans, quatre boulangers oeuvraient entre Cornaux et Le Landeron, seul Jean-Pierre Conrad subsiste aujourd'hui dans ce second village. Village où, fin décembre 2014, son homologue Thierry Jaquier a choisi de fermer boutique en se tournant vers une activité de salarié et en choisissant de créer des appartements dans ce qui...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias