Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Saint-Blaise fait capoter la fusion

Le scénario s’est reproduit. Malgré cinq oui, le projet est mort.

06 juin 2016, 02:25
fusion E2L

espace Perrier



Marin, 05 06 2016

Photo : © David Marchon

«Vous venez assister à la victoire de l’égoïsme?» L’administrateur de la commune de Cressier, Claude Gabus, donnait le la, hier peu après 12h30 à l’espace Perrier, à Marin. Un lieu où s’étaient donné rendez-vous les autorités et sympathisants des six communes appelées à fusionner. Une demi-heure après la fermeture des bureaux de vote, les jeux étaient faits. Cressier, Cornaux, Enges et La Tène acceptaient cette union.

Mais la population de Saint-Blaise la refusait par 783 non contre 593 oui. La messe était dite. Même si le résultat du vote de Lignières se faisait attendre – et finit par arriver avec un oui en faveur de la fusion –, il n’aurait eu aucun impact. Il suffisait qu’une seule commune refuse pour que le projet capote.

«Mais qu’est-ce qui a fait changer d’avis l’électorat de Saint-Blaise en six mois?», s’interrogeait Isabelle Weber (par ailleurs conseillère communale PLR à Cornaux)...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias