Le groupe neuchâtelois Metalor est le premier gros affineur au monde à proposer de l'or labellisé "Fairmined"

Le groupe neuchâtelois Metalor est le premier gros affineur au monde à obtenir le label "Fairmined" de l'Alliance for responsible mining. Dans un communiqué, il indique pouvoir "assurer la traçabilité complète de l'or, de la mine jusqu'au point de vente".

03 oct. 2014, 10:04
Metalor propose désormais de l'or certifié "Fairmined".

Régulièrement mis en cause ces dernières années dans des affaires d'extraction d'or illégal, le groupe neuchâtelois Metalor s'implique de manière croissance dans la mise sur pied de pratiques éthiques. Il vient ainsi d'obtenir le label "Fairmined", ce qui lui  permettra de proposer de l'or certifié via un nouveau modèle d'approvisionnement. Avantage pour ses clients, notamment horlogers: "Intégrer dans sa chaîne logistique des matériaux certifiés Fairmined en réduisant les coûts élevés liés à une traçabilité complète de l'or", précise Metalor.

«Nous sommes très fiers d'être le premier et le seul affineur de métaux précieux LBMA au monde à proposer des services d’affinage d'or Fairmined. Cette reconnaissance confirme notre leadership et notre anticipation en matière d’éthique, ainsi que notre engagement permanent en faveur de pratiques professionnelles socialement responsables», affirme Reto Steiner, directeur des ventes de Metalor Refining, cité dans le communiqué..

L'Alliance for responsible mining, qui a vu le jour en 2004, est une initiative indépendante et internationale. Elle a pour but de rapprocher les exploitants de mines certifiées Fairmined des marques qui souhaitent soutenir les communautés pratiquant l'extraction responsable.

1700 collaborateurs

Basé à Neuchâtel, mais présent en Europe, aux États-Unis, en Amérique latine et en Asie, le groupe Metalor a généré en 2013 un chiffre d’affaires de 337 millions de francs. Il compte plus de 1700 collaborateurs dans le monde.