Le Desperado a fermé ses portes à Neuchâtel

La chaîne de restaurants Desperado est en faillite depuis le 27 novembre. L'établissement neuchâtelois fait partie des neuf filiales qui ont dû fermer leurs portes.

02 déc. 2019, 17:12
data_art_6352442

La chaîne de restaurants mexicains Desperado, constituée de douze emplacements en Suisse dont un à Neuchâtel, est en faillite depuis le 27 novembre. Les syndicats sont entrés en action pour assurer le paiement des salaires et des vacances dus.

A la suite de la mise en faillite de l'entreprise fondée en 2000, neuf des douze filiales en Suisse ont été fermées dont celle située sur la place Numa-Droz. Les trois franchises de Zurich-West, Moosseedorf (BE) et Gerlafingen (SO) continuent en revanche de fonctionner.

A lire aussi: Le roi des fajitas ouvre en plein coeur de Neuchâtel

Unia sur le coup

Dans un message automatique aux questions adressées au service de presse, l'entreprise précise que les informations ultérieures viendront au besoin de l'Office des faillites.

David Taillard, responsable du secteur tertiaire au sein d'Unia Neuchâtel, a indiqué lundi à Keystone-ATS qu'il n'y avait pas eu de résiliation officielle de la part de l'entreprise. Les employés concernés ont cependant pu s'inscrire à l'Office régional de placement (ORP) afin de bénéficier des indemnités de chômage. David Taillard représente lui-même dix employés du restaurant neuchâtelois.

Danseurs à la rue

A Neuchâtel, outre les employés et les adeptes de tacos, d’autres personnes font les frais de cette fermeture: les danseurs de plusieurs associations dont celle de tango argentin Tangomoon et celle de Résodanse qui pratiquaient leur art dans l’ancien cinéma.

Les adeptes de tango ont trouvé asile dans les locaux de Danse Equilibre à la rue de l’Evole, comme l’indique une feuille accrochée à la porte du restaurant. Les seconds seront dans un premier temps hébergés au Vibe, le club situé au faubourg de l'Hôpital pour leurs soirées. Les cours se dérouleront dans des locaux prêtés par le Service des sports de la Ville de Neuchâtel.

En savoir plus : le site de Tangomoon