Le best-of du dimanche à Festi'neuch

Festi'neuch s'est terminé dimanche en grande pompe avec Yannick Noah même si la journée a été quelque peu ternie par la pluie. Retour sur les meilleurs moments du dernier jour du festival.
07 août 2015, 15:31
Quatrieme jours de Festi'Neuch avec Yannick Noah

Neuchatel, le 14.06.2015

Photo : Lucas Vuitel

La journée des familles avait commencé avec une météo clémente à Festi'neuch, mais l'arrivée de la pluie a joué les trouble-fêtes en milieu d'après-midi. Une bonne partie des festivaliers est ainsi rentré à la maison pour se mettre au sec avant les concerts d'IAM et de Yannick Noah. 

L'énergie de Patrice

A 15 heures, le chanteur allemand a mis une ambiance de folie sous le Chapiteau. Le public a chanté et dansé sur les sonorités reggae, soul et hip-hop de Patrice. Lorsque les premières notes de son tube "Soulstorm" ont résonné, la foule s'est emballée. Elle a même entonné le refrain à plusieurs reprises pour appeler l'artiste lorsqu'il a quitté la scène... Un moment magique!

Après son show, il nous a confié avoir passé un super moment sur la scène de Festi'neuch. "C'était cool! J'ai l'impression d'avoir apporté ma contribution pour changer le monde quand je peux partager un bon moment avec le public."

Le sens du rythme d'IAM

A peine, le concert de Patrice terminé, le ciel a déversé des seilles d'eau sur Festi'neuch. C'est donc sous un Chapiteau très humide que les rappeurs d'IAM ont fait leur apparition sur scène. Rôdés les Marseillais ont fait trembler la tente avec leurs tubes "Je danse le Mia", "Nés sous la même étoile" ou encore "J'aime le rap et le rap m'aime". 

La Saga Africa de Yannick Noah

Le chanteur français avec son célèbre déhanché a été le dernier a foulé la scène du Chapiteau de Festi'neuch. Le public a répondu présent, mais il aurait probablement été plus fourni si le déluge ne s'était pas abattu sur les Jeunes-Rives. En artiste aguerri, Yannick Noah a enchaîné ses plus anciens tubes, tels que "Les lionnes", "Saga Africa", "Métisse", "Angela" et les plus récents dont "On court".