Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La population de Neuchâtel en hausse pour la sixième année consécutive

En 2008, la population de Neuchâtel a augmenté de 116 âmes. Le Conseil communal y voit une conséquence de ses efforts pour accroître l'attractivité de la ville, notamment sur le plan du logement.

24 janv. 2009, 12:51

La ville de Neuchâtel a franchi l'an dernier la barre des 32 500 habitants. Le recensement annuel indique en effet qu'elle comptait, le 31 décembre, 32 505 habitants, soit 116 de plus qu'un an auparavant.

Dans le communiqué où il donne ces chiffres, le Conseil communal «se réjouit de constater que le nombre d'habitants réguliers de la ville est en constante augmentation» depuis 2003 (+939 personnes au total). Il attribue cette évolution «à la politique menée par le Conseil communal depuis plusieurs années, visant à augmenter l'attractivité de Neuchâtel, notamment par la construction de logements». Une politique dont le Conseil général peut aussi s'attribuer le mérite, puisqu'en matière de plan d'aménagement, les propositions du Conseil communal doivent passer par lui.

En tout cas, 2008 a vu 120 nouveaux logements mis sur le marché à Neuchâtel. Et cette progression devrait se poursuivre: selon les calculs de l'architecte communal adjoint Fabien Coquillat, quelque 115 logements supplémentaires devraient être mis à disposition en 2009, notamment dans le quartier Rocher-Cassarde, rue du Tertre et rue des Fahys.

«On s'attend à un léger creux du nombre de nouveaux logements en 2010, mais les perspectives semblent assez bonnes pour 2011-2012, en particulier grâce à la poursuite du projet des Cadolles, au prochain plan de quartier de Monruz et au projet Tivoli-Sud, qui devrait bien finir par se concrétiser», précise le haut fonctionnaire. La capacité maximale de la ville ne serait alors sans doute pas encore atteinte: en 1970, Neuchâtel avait atteint un maximum historique de 38 267 habitants

Quelles catégories de personnes l'augmentation de l'an dernier concerne-t-elle particulièrement? Du point de vue de l'origine, il s'agit des étrangers. Fin 2008, ils étaient 10 387, soit 225 de plus qu'un an auparavant. Logiquement, le nombre de Suisses a diminué, pour les Neuchâtelois (-68) comme pour les Confédérés (-41).

Sur le plan de l'état civil, les évolutions observées l'an dernier se sont poursuivies: l'effectif des célibataires (+170, à 14 369) et des divorcés (+124, à 3118) augmente, alors le nombre de personnes mariées (-205, à 12 966) diminue. Les veufs et veuves sont 23 de moins, à 2031.

Sur le plan religieux, l'augmentation la plus spectaculaire concerne les personnes qui n'ont pas donné d'indication (+630, à 762). Mais les musulmans (+187, à 1177) augmentent également, de même que les personnes sans appartenance religieuse (+78, à 6605). En revanche, le nombre de fidèles des trois Eglises «officielles» baisse. Les protestants (-329) passent même sous la barre des 10 000 personnes. /JMP

Votre publicité ici avec IMPACT_medias