Réservé aux abonnés

La musique voyage par-delà les frontières et les contraintes

Hôtes de Musique au choeur, Ivan Monighetti et Alice Di Piazza interprètent des pages de Gubaidulina et Schnittke.
06 janv. 2015, 00:01
data_art_8729537.jpg

Le concert annoncé par Musique au choeur, samedi au temple de Saint-Blaise, invite à un chaleureux voyage au coeur de l'art russe contemporain.

Le programme, riche d'oeuvres d'Alfred Schnittke et de Sofia Gubaidulina, révèle des compositeurs qui, malgré des difficultés considérables en URSS, se sont évadés d'un ghetto aussi préjudiciable à la vie de la musique qu'au développement culturel de leur pays.

Alfred Schnittke, né en URSS, en 1934 et décédé en 1998 à Hambourg, influencé par Prokofiev, par l'école sérielle, excelle dans la musique de chambre. On lui reconnaît des musiques de films, de ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois