Pinot noir 2018, Boris Keller, Vaumarcus

Pinot noir 2018, Boris Keller, Vaumarcus: fruité, friand, frais et élégant.
20 sept. 2019, 10:00
Vues aeriennes au drone de paysages automnaux du canton.  Ici les vignes au sud de Planeyse   Boudry, le 15 octobre 2017 Photo : Lucas Vuitel

Lentement mais sûrement, le pinot noir neuchâtelois se trouve de façon méritée sur les devants de la scène, comme en témoigne la récolte de médailles lors du récent Mondial des pinots.

Avec sa médaille d’or, le vin de Boris Keller, à Vaumarcus, est dûment récompensé, car il réunit les éléments qui rendent ce cépage si prospère: il est fruité, friand, frais et élégant. C’est bien là que le pinot noir, et en particulier ce 2018, se distingue des autres vins. Il ne cherche guère à briller par l’opulence ou l’extravagance, mais bien plus par la finesse du fruit et par des tannins croquants.

La performance est d’autant plus méritoire que 2018 fut une année particulièrement chaude.

Ce pinot est parfaitement équilibré. L’attaque est fruitée et juteuse, tandis que les tannins sont en parfaite corrélation avec la structure acide. Cette dernière forme l’ossature du vin et assure la fraîcheur, un point crucial dans une année chaude. C’est certainement également là que les sols calcaires du terroir neuchâtelois rendent un fier service au pinot: ils lui confèrent race et caractère.

Le résultat est plus que convaincant, ce vin est franchement délicieux.

Prix: 16fr.30

Yves Beck 

En savoir plus : le site de notre critique