Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les quatre vérités d’un président

Le conseiller communal Marc Degrauwe fait une sortie retentissante.

02 juin 2016, 00:34
Assemblee generale de l'Association de citoyens de la Beroche ACB: ici Bernard Schumacher, conseiller general Gorgier a gauche, Pierre Aubert conseiller general a Vaumarcus en violet et Marc Degrauwe,  conseiller communal de Gorgier au centre



Saint Aubin, 27 03 2014

© Photo David Marchon LA BEROCHE

A quelques jours des élections communales, l’ambiance était électrique lors de la dernière séance du Conseil général de Gorgier-Chez-le-Bart. Sur fond de demande persistante de baisse d’impôts, Marc Degrauwe, président du Conseil communal, a tiré un bilan ponctué de critiques acerbes.

Tout se passait bien jusqu’à la réponse de l’exécutif à une motion du groupe des Intérêts communaux, majoritaire au législatif. Approuvée en septembre 2015 par ce dernier, elle demande de diminuer le coefficient fiscal de cinq points.

«Bénéfices injustifiables»

Tentant une nouvelle fois de convaincre les motionnaires, Marc Degrauwe a commencé par relativiser l’incidence d’une telle baisse d’impôts, même pour les hauts revenus. En présence de recettes extraordinaires et d’autres inconnues, ainsi que d’investissements à réaliser, le responsable des finances a exhorté à renvoyer l’examen de la question au budget 2017.

Les Intérêts communaux ont campé sur leur position: «Notre fiscalité communale est trop forte et génère des bénéfices...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias