«La divine» sur les planches

11 févr. 2010, 04:15

La Tarentule, à Saint-Aubin, accueille dès demain la version théâtrale de la comédienne Sarah Bernhardt. La compagnie neuchâteloise Les Disparates interprétera en effet «Sarah», une adaptation française d'Eric-Emmanuel Schmitt de la pièce de l'américain John Murrell. La mise en scène est signée Claudette Viatte.

La pièce se déroule pendant l'été 1922. Sarah Bernhardt tente de dicter ses mémoires à son secrétaire, Georges Pitou. Pour l'aider à se souvenir de cette vie d'aventure, d'audace et de fantaisie, celui-ci accepte de jouer les personnages qu'elle veut retrouver. Ainsi, divers intervenants, parents, amis et connaissances, répondent tour à tour à l'actrice. Entre vie et théâtre, entre son présent et son passé, Sarah défie sa propre mort...

Grande dame de théâtre, surnommée «la voix d'or» ou «la divine», Sarah Bernhardt meurt, malade et infirme, en 1923, à Paris. /comm-réd

«Sarah», les 12, 13, 26, 27 février et les 5, 6 mars à 20h30; les 14 et 28 février à 17h; le 4 mars à 20h30. Réservations: 032 835 21 41