Réservé aux abonnés

"Je suis inrenvoyable", lance le gigolo à l'adresse de la juge

Déserteur, victime de sévices, prostitué, le prévenu ne semble plus craindre les foudres de la justice suisse.

25 sept. 2014, 00:01

Arrivé en Suisse en 1992, sa vie est une succession de mensonges. Tantôt Algérien, tantôt Marocain, né en 1970 ou en 1973, l'homme qui comparaissait récemment devant le Tribunal de police, à Neuchâtel, apparaît sous une vingtaine d'identités différentes, relève la juge Florence Dominé Becker. Vêtu comme un avocat, le bellâtre n'est pas agent secret. Juste un beau parleur qui sait tout le bénéfice que peuvent procurer prestance et politesse exquise, surtout pour vendre son corps.

Sa faconde et cette propension à l'esquive ont aussi conduit ce demandeur d'asile débouté à être condamné dix-sept ...