Votre publicité ici avec IMPACT_medias

«Il n'y a quasi pas de marge»

La réalisation d'un grand giratoire à l'est du 1er-Mars avance au pas de charge. «Nous n'avons pas une minute à perdre», indique l'ingénieur communal. Le point sur les travaux «Nous sommes dans les temps. Mais nous n'avons pas une minute à perdre.» Antoine Benacloche, ingénieur communal de la Ville de Neuchâtel, n'a «pratiquement pas de marge». En effet les travaux de réalisation du nouveau giratoire qui réglera le carrefour rue de la Maladière - avenue du 1er-Mars ont démarré le 9 août dernier et devront impérativement être terminés le 25 octobre. «Nous devons être prêts pour l'ouverture du centre commercial de la Maladière.» Contrat d'équipement oblige...

17 sept. 2006, 12:00

En juin 2003, le Conseil communal s'était engagé, d'entente avec les investisseurs privés, à participer à hauteur d'un tiers à la réalisation de la chaussée, des trottoirs, de l'éclairage et de l'arborisation autour du stade. Et de créer un giratoire à l'est de l'avenue du 1er-Mars.

Pourquoi le timing est-il devenu si serré? Les travaux ont commencé avec du retard ce printemps, en raison de l'obligation pour le Conseil communal de reformuler sa demande de crédit... et d'éviter ainsi que l'ensemble de ses plans ne passent à la trappe...

Pas de surcoût

Coût du rond-point pour la collectivité: 500.000 francs, qui englobent le déplacement de l'arrêt de bus TN «Gymnase» ainsi que la réfection du tapis routier sur l'ensemble du croisement. «Actuellement, les coûts sont parfaitement respectés», précise Antoine Benacloche. Les deux autres giratoires à l'est du nouveau stade sont à la charge des investisseurs privés.

L'enveloppe et les délais pour le réaménagement des alentours directs du complexe devraient également être honorés: «Il n'y aura en principe pas de surcoût», annonce Antoine Benacloche.

Les arbres attendront

Les premiers éléments qui agrémenteront les nouvelles zones et aménagements piétonniers (à l'est, à l'ouest et au sud de la Maladière) ont commencé à poindre, tels que pavés autour des futurs espaces verts, mobilier de terrasse, etc. «La seule chose que nous ne pourrons pas réaliser avant l'ouverture du complexe, c'est la plantation des arbres. Nous devrons attendre le moment opportun.» / VGI

Votre publicité ici avec IMPACT_medias