Horaires élargis le samedi pour les carrousels de la Fête des vendanges

Les manèges de la Fête des vendanges, installés sur les places Alexis-Marie-Piaget et du Port, pourront tourner une heure de plus dans la nuit de samedi à dimanche.
26 sept. 2019, 14:17
Le "Break Dance" a pris ses quartiers au bout de la place Alexis-Marie-Piaget, à Neuchâtel.

Ils sont là, prêts à accueillir petits et grands. Une vingtaine de manèges sont installés sur les places Alexis-Marie-Piaget et du Port, à Neuchâtel. Ils ouvriront ce vendredi 27 septembre à 16h et resteront jusqu’au 6 octobre. Nouveauté cette année, les carrousels bénéficieront d’un horaire élargi dans la nuit de samedi à dimanche. Traditionnellement ouverts jusqu’à 2h du matin, ils pourront fonctionner jusqu’à 3 heures.

Comme chaque année, un emplacement a été réservé pour un manège spécial, juste à côté du monument de la République. Appelé la «zone bleue» par les forains, cet emplacement accueille cette année une grande roue baptisée «Around the World».

Les bienfaits de la zone bleue

«C’est un gros plus pour nous», confie Daniel Jeanneret, représentant neuchâtelois de l’Association foraine de Suisse romande. «Imaginez que vous alliez au cirque et que la programmation ne change jamais. Est-ce que vous reviendriez?» Selon lui, certaines personnes se déplacent spécifiquement pour l’attraction présente dans la zone bleue.

La grande roue «Around the World» en pleine construction, mercredi. (Photo Lucas Vuitel).

Un gros plus, oui, mais à quel point? A ce sujet, aucun chiffre n’a pu être communiqué, mais Daniel Jeanneret reconnaît que la semaine qui suit la Fête des vendanges est «une très belle semaine… à condition que le beau temps soit au rendez-vous!». Il s’agit d’un des derniers gros événements avant l’hiver. «Après, c’est la neige!»

Des générations de forains

La Fête des vendanges, c’est une longue histoire pour Daniel Jeanneret. En effet, le forain y accompagnait déjà ses parents à l’âge de 14 ans. «Mes parents et mes grands-parents étaient forains», précise-t-il avant d’ajouter en riant «c’était déjà des voleurs de poules!».

Pourtant, comme presque tous les ans, il ne profitera pas beaucoup de la fête. «Je suis là pour le montage, mais après je serai tout le week-end à la fête du village de Courtételle avec un autre manège.» Et ce ne sera pas la dernière étape de Daniel Jeanneret, puisqu’il sera également présent à la foire de l’automne de Bâle, en octobre. «C’est le plus gros événement de Suisse!»

Grégoire Egger