Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Histoire d'eau ou d'une denrée rare

26 mai 2008, 12:00

Pour l'année mondiale de l'assainissement, la station d'épuration du Rafour, à Saint-Aubin, a ouvert ses portes samedi. Une centaine de curieux, pas rebutés par l'odeur, ont découvert les diverses étapes de l'épuration de l'eau jusqu'à son rejet dans le lac. Retour sur un nettoyage en règle.

A peine arrivée à la step, l'eau passe dans deux dégrilleurs et un dessableur pour lui faire perdre toutes les grosses particules qu'elle véhicule. Un tamisage géant où sable, papier wc et autres gros éléments sont retenus. Puis vient la première phase de décantation, où les graisses et les particules lourdes sont à leur tour séparées du liquide. «A ce stade, l'eau est épurée à hauteur de 50 pour cent», explique Michel Francis, adjoint au responsable de la step. «Elle passe ensuite dans la biologie, où des bactéries affamées mangent les matières organiques.» Dans cette eau oxygénée, «impossible de flotter, un canard ou un nageur olympique couleraient à pic».

Après un dernier passage dans un second décanteur, l'eau peut enfin être rendue au lac. Mais ce n'est pas fini! Les boues doivent aussi être traitées. Elles passent tout d'abord dans le digesteur. «C'est une sorte de gros estomac», métaphorise Jean-Paul Bürki, responsable du site.

Les boues transitent ensuite dans la nouvelle centrifuge. «Elle est en fonction depuis Noël», précise le responsable. «Près de 2 millions de francs ont été investis pour moderniser les installations.» Quelque 200 à 250 mètres cubes de boues sont finalement livrées à Saiod chaque année pour être incinérées ou réutilisées en cimenterie.

La visite de la step a également permis de rappeler que l'accès à l'eau potable n'est pas un droit pour tous. Une affiche de sensibilisation de Water sanitation hygiene résume d'ailleurs tout ce paradoxe: «Au cours des dix dernières années, le nombre d'enfants morts d'une diarrhée a dépassé celui de toutes les victimes de conflits armés depuis 1945». /cbx

Votre publicité ici avec IMPACT_medias