Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Happé par sa machine, un foreur perd la vie au chantier des Bercles

Pour des raisons encore inexpliquées, un foreur qui travaillait à la réfection du mur de la rue des Bercles, à Neuchâtel, a été, hier matin, happé par l'axe rotatif de sa machine. Il est décédé sur place, et un de ses aides, qui tentait de le sauver, a dû être héliporté, grièvement blessé, à l'hôpital de l'Ile à Berne. Happé par l'axe de la foreuse dont il avait la conduite, un père de famille de 51 ans a perdu la vie hier matin alors qu'il travaillait à la réfection du mur de la rue des Bercles, à Neuchâtel. Un de ses deux aides, âgé de 56 ans, a été grièvement blessé, vraisemblablement en tentant de lui porter secours.

27 févr. 2008, 12:00

L'accident s'est produit peu après dix heures. Si l'on en connaît à peu près le déroulement matériel, ses causes restaient encore «indéterminées» hier en fin d'après-midi, selon le communiqué du juge d'instruction Daniel Hirsch et du porte-parole de la police cantonale Pascal Luthi.

Par exemple, on ignore comment et pourquoi le foreur s'est retrouvé assez près de l'axe de la machine - dont la rotation entraîne la mèche perçant le rocher - pour se faire prendre, apparemment par les pièces fixées sur la partie de l'axe proche du mur. «Il faut en tout cas comprendre», explique le directeur de l'entreprise Perfora, Felice Roccasecca, «que cette grosse mèche tourne plus lentement que celle d'une perceuse à main. Mais elle le fait évidemment avec une très grande force».

Alerté à 10h12, le Service d'incendie et de secours est intervenu avec six hommes et trois véhicules, dont une ambulance et le véhicule de désincarcération. «Nous avons trouvé la personne décédée comme enroulée autour de l'axe de la machine. Son aide blessé était conscient», raconte le capitaine Laurent Leuba, qui commandait l'intervention. «Il y avait là une dizaine d'autres ouvriers, choqués, qui avaient entrepris de protéger le lieu de l'accident. J'ai aussitôt demandé l'intervention du Smur et d'un hélicoptère de la Rega, qui s'est posé au Nid-du-Crô et auprès duquel nous avons transporté le blessé. J'ai aussi demandé la cellule de débriefing pour civils.»

L'ouvrier blessé a été transporté à l'hôpital de l'Ile, à Berne. Comme son collège décédé, il s'agit d'un ressortissant de Bosnie-Herzégovine établi à Neuchâtel.

Pour permettre les opérations de sauvetage et la préservation des éléments pertinents pour l'enquête, une quinzaine d'agents des polices cantonale et locale ont bouclé le secteur durant près de quatre heures. Le juge d'instruction Daniel Hirsch s'est rendu sur place, de même qu'un inspecteur de la police scientifique, ainsi que des experts de la Suva et du Service de l'inspection et de la santé au travail.

«Sur le moment, je n'ai pas découvert de dysfonctionnement ou de faute manifeste», a indiqué le juge. «Mais il conviendra notamment de réaliser un constat technique dans les règles de l'art.»

Selon certaines sources, la réfection de la rue des Bercles pourrait reprendre ce matin. Le directeur de Perfora se montrait hier soir plus prudent: «On verra comment seront les ouvriers.» Hier en tout cas, l'entreprise a arrêté le travail sur tous ses chantiers. /JMP

Votre publicité ici avec IMPACT_medias