Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Fleurs cibles de vandales

18 mai 2011, 10:25

«Arracher comme ça des fleurs tout à fait innocentes... Je trouve ça décevant!» Susanne Dändliker, de la boutique Bijoux concept et 40 autres commerçants de la rue du Seyon, à Neuchâtel, rêvaient de voir des liserons bleus grimper sur les murs. «Nous avons installé les 25 pots mercredi passé, l'idée était d'embellir la rue pendant l'été», poursuit-elle. Les pétales n'ont manifestement pas ravi les yeux de tous les badauds... qui ont eu l'idée moins fleur bleue de les arracher vendredi soir. «Les liserons gisaient par terre.» Ce détail laisse Susanne Dändliker penser que c'est l'œuvre de vandales. «Leur but n'est pas de les prendre pour leur jardin.»

Les commerçants, qui ont mis 2500 francs (environ 100 francs le pot) dans l'histoire, ont replanté les liserons. Pour qu'ils se fassent mieux arracher à nouveau samedi soir. «Nous avons déposé deux plaintes», explique la bijoutière. «On en replantera, mais la police nous a dit qu'elle ne pouvait pas poster un agent devant chaque pot. Neuchâtel n'est pas aussi calme qu'on le dit.» / ssa

Votre publicité ici avec IMPACT_medias