Fête des vendanges: samedi, la sortie en famille

Le samedi, les Neuchâtelois sortent en famille. Direction les carrousels de la place du Port, avant les feux de début de soirée. Même si les pickpockets et les faux-monnayeurs d’opérette tentent leur chance, ils ne font pas le poids face à la bonne humeur.
29 sept. 2019, 08:00
Spectacle pyromelodique de la fete des vendanges de Neuchâtel, le 28 septembre 2019

L’édition 2019 de la Fête des vendanges bat son plein depuis vendredi soir. Récit d’une deuxième journée qui fut fructueuse pour les malfrats, puis pour la police.

9 h 00 – Ah, zigzaguer tranquille avec son caddie, prendre son temps devant les fromages, discuter un peu avec la caissière… On pourrait se croire à la mi-août, un jour de semaine. A peine croise-t-on quelques habitués, dans les supermarchés du centre-ville. Faire les courses s’apparente à un stage de yoga. Un détail, tout de même: l’entrée est gardée.

12 h 00 – On croise encore quelques candidats aux élections d’octobre qui s’attardent à l’apéro, mais l’ambiance n’est plus à la politique fédérale. La ville se remplit de touristes et de candidats pour la bonne grosse «fédérale» de fin septembre. Les bars sont ripolinés, les stands réapprovisionnés.

12 h 30 – Entre la place de la Poste et la place des Halles, autour d’un verre «d’œil» ou d’un steak vigneron, on ne se lasse pas d’évoquer les faux-monnayeurs qui ont sévi la veille avec des billets de 50 euros.

Renseignement pris auprès de la police, les quelques coupures retrouvées sont plus proches du billet de Monopoly que d’un papier valeur imprimé à Bruxelles. Apparemment, les Farinet du moment comptaient plus sur l’agitation et la pénombre que sur leur génie pour la copie. Ils n’ont pas fait long.

Trois mineurs arrêtés dans l’affaire des fausses coupures de 50 euros.

13 h 00 – Une portion de la rue de l’Hôpital a pris un visage étonnement familier… A y regarder de plus près, c’est bien la Nautique qui est de retour! Le club d’aviron de Neuchâtel avait déserté son emplacement historique, devant le Faucon, il y a des années. Les rameurs reviennent avec leur «Coup de rame», mais on nous a confirmé que la recette du cocktail a changé. Certains diront «plouf!», mais d’autres, «ouf!»

14 h 00 – C’est le coup de canon! Départ en fanfare du cortège des enfants. Découvrez nos images sur cette galerie ensoleillée.

Le swag a une nouvelle définition depuis samedi, vers 14 heures 15. Photo: Lucas Vuitel

14 h 10 – Au deuxième étage du bâtiment de la police communale, faubourg de l’Hôpital 6, une fenêtre est restée ouverte. Malheureusement, cela n’a pas échappé aux canonniers chargés de vider le stock de confettis durant le cortège des enfants. Et ma foi, leurs chars ne visent pas trop mal. Sortez les aspirateurs!

17 h 00 – La police cantonale signale une recrudescence de vols, notamment s’agissant de téléphones portables. Plus d’une cinquantaine ont été dérobés. Les policiers réitèrent leur appel à la prudence. Quatre voleurs ont été arrêtés dans la nuit de vendredi à samedi.

20 h 30 – Tous au lac! C’est l’heure des feux. Pardon, du «spectacle pyromélodique». Probablement une des rares prestations musicales, cette année, à faire voisiner le Ranz des vaches et Freddie Mercury.

22 h 00 – C’est la folie sous la tente officielle, à la place des Halles. Alpin Vagabunden se produit devant des centaines de convives, dont un bon tiers n’a pas hésité à abandonner son assiette pour danser au pied de l’estrade.

Décollage immédiat lors du spectacle de feux d’artifice donné pour la onzième fois. Photo: Lucas Vuitel

 

 

par Luc-Olivier Erard