Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Et si on éteignait les vitrines la nuit dans le canton de Neuchâtel?

Beaucoup de commerçants du canton de Neuchâtel éteignent les vitrines de leur magasin la nuit. Mais pas tous, et rien ne l’interdit. Pour le moment.

19 déc. 2019, 16:36 / Màj. le 19 déc. 2019 à 18:00
Tous les commerces du canton n'ont pas la même politique en matière d'éclairage de leur vitrine.

Il est passé 23 heures dans les trois grandes villes du canton. Alors que les vitrines commerciales des centres-villes du Locle et de La Chaux-de-Fonds sont généralement éteintes, celles de Neuchâtel sont quasiment toutes éclairées, générant d’inutiles dépenses énergétiques et une forte pollution lumineuse.

Pas de règles, mais des pratiques variables

Comment expliquer une telle différence? A Neuchâtel, «il n’existe aucune réglementation à ce sujet», explique Fabien Coquillat, architecte-urbaniste de la Ville. «Nous réfléchissons sérieusement à cette question pour obtenir une meilleure harmonie avec l’éclairage public.»

Au Locle, «il n’y a aucune règle» non plus, selon Christine Vermot, vice-présidente du Commerce indépendant de détail (CID). Mais les commerçants semblent plus sensibles à la question de l’éclairage nocturne des vitrines. Patronne du salon Coiffure Fémina, elle programme l’arrêt de son éclairage à 23 heures: «Je trouve inutile d’utiliser de l’électricité durant la nuit.»

Il s’agit d’une «prise de conscience tacite», estime...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias