Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une volonté de se marier à huit

08 mai 2013, 00:01

Poursuivre dans un processus de fusion à huit, moyennant des déclarations d'intention claires et la signature d'une charte. Telle est la décision prise, hier soir, par le comité du fusion du Grand Entre-deux-Lacs (GE2L) qui s'est réuni pour réfléchir à quelle option prendre. Cela après que le législatif de La Tène a choisi, jeudi soir, de repousser tout processus de fusion (nos éditions de samedi et d'hier).

Saint-Blaise et Enges ayant exclu tout projet de fusion avec le Nouveau Neuchâtel, La Tène n'a plus le choix. "Soit elle entre dans le processus du Grand Entre-deux-Lacs, soit elle fait cavalier seul", estime Frédéric Matthey, président du comité de fusion du GE2L. "Bien sûr, elle pourrait décider de s'unir avec le Nouveau Neuchâtel, mais géographiquement, ce serait cocasse de devoir traverser une commune du Grand Entre-deux-Lacs pour en rejoindre une autre qui appartiendrait au Nouveau Neuchâtel." Quant à Hauterive, son intention était...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias