En croisière, le temps d'un bon cigare

Comment entrer agréablement dans le week-end? La Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat propose, chaque vendredi soir, de transformer un salon d'un de ses bateaux en fumoir On est vendredi en fin d'après-midi. La semaine de travail s'achève, et la décompression qui s'ensuit donne des envies de luxe, de calme et de volupté. Pour satisfaire cette envie, la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat (La Navigation) propose que la course de 17h30 du vendredi (Neuchâtel-Portalban-Cudrefin-Neuchâtel) réserve un salon aux amateurs de cigares.
01 août 2015, 23:18

Directeur de la compagnie, Jean-Jacques Wenger relève, avec une espièglerie à peine dissimulée, que son projet semble à contre-courant de la tendance actuelle au bannissement des fumeurs hors des lieux publics. «Le bateau doit être le seul moyen de transport où l'on peut encore fumer, au pire sur un pont extérieur.» Tant qu'à faire, autant valoriser cette possibilité.

Et, du même coup ajouter de la valeur à une course «qui figure de toute façon à l'horaire». La nouvelle offre de La Navigation n'a donc pas pour but de juste offrir un peu d'air du large à des fumeurs de cigarettes qui grillent leur(s) paquet(s) quotidien(s) sans même y prêter attention. Elle veut plutôt donner l'occasion et le temps de se faire consciencieusement plaisir.

Avec différents whiskies

Et de ne pas ressortir du bateau idiot. Commerçante spécialisée à Neuchâtel, Pascale Blum sera en effet à bord, en tout cas lors des premières croisières. Pour initier ceux qui veulent découvrir l'univers des cigares, ses produits, ses techniques, son vocabulaire et ses rituels. Pour élargir l'horizon de ceux qui s'y sont déjà initiés. Et, bien sûr, pour permettre aux uns et aux autres de renouveler leur réserve personnelle.

On peut associer un bon cigare au plaisir d'une autre dégustation. «Nous proposerons donc aussi différentes sortes de whisky, ainsi qu'une musique très soft», annonce Jean-Jacques Wenger.

Dont l'initiative réjouit évidemment Laurent Feld, qui ne renie pas, pour lui-même, l'appellation «amateur de cigares». «Le moment choisi par La Navigation me semble particulièrement approprié. Et le principe même devrait faire le bonheur des amateurs: personnellement, je me demande toujours où fumer mon cigare sans déranger les autres.. Là, pas de problème.» Que les non-fumeurs se rassurent: la fumée sera bannie du reste du bateau, sauf bien sûr des ponts extérieurs. / JMP