De la Renaissance au baroque, ce soir à l'Eglise rouge

01 mai 2009, 12:14

«Monteverdi, cinq messes de la Renaissance au baroque» sera présenté ce soir à la Basilique Notre-Dame de Neuchâtel (Eglise Rouge) à 20h30, ainsi que ce dimanche 3 mai, au Temple de Môtiers à 17 heures. Le choeur «In illo tempore», les solistes et instrumentistes baroques seront sous la direction d'Alexandre Traube.

Ce programme présente le grand génie qui opéra le passage de l'univers classique de la Renaissance à celui, passionné, du baroque sous un jour emblématique: celui des messes qu'il a composées aux moments-clés de sa vie, jalons dans son parcours, reflets de ses révolutions et de ses fidélités, toutes uniques, explorant un univers propre.

Les musiciens se font l'écho de cette histoire et chantent une messe panachée à partir d'extraits de cinq œuvres. Parmi ces œuvres, la Messe In illo tempore de 1610, l'une des sources du nom de l'ensemble, versant “classique” de Monteverdi; le Gloria pour sept voix et deux violons, l'une de ses œuvres religieuses les plus grandioses et les plus modernes; le Crucifixus, son œuvre sacrée la plus torturée.

Les parties chorales alternent avec des sections pour petits ensembles intégrant des solistes, des violons baroques et bien sûr le continuo d'orgue et violoncelle, qui est l'une des marques de la nouvelle pratique mise en place par Monteverdi. /comm-réd