De l'alcool pour les enfants de la crèche

02 août 2015, 18:47

Une ancienne directrice de crèche de Neuchâtel aurait dû comparaître devant le Tribunal de police hier, prévenue d'abus de confiance. Absente pour raisons de santé, elle pourra être jugée par défaut, a estimé la présidente de la cour.

Depuis 1999, la prévenue avait pris l'habitude de faire ses courses au frais de la crèche. Ces abus ont été démasqués par une personne qui s'interrogeait sur la présence de bouteilles d'alcool sur les tickets de caisse de l'institution. L'ancienne directrice se justifiait en disant qu'elles étaient utilisées en cuisine pour faire les sauces. Par la suite, tous les tickets ont été épluchés pour démasquer d'autres abus. De la teinture pour les cheveux aux lingettes de maquillage, en passant par les moules et l'after-shave, la liste des produits non destinés aux enfants de la crèche est longue. Les produits de maquillage féminin figurant sur les factures étaient destinés à grimer les enfants, selon les dires de l'ancienne directrice.

Ses supérieurs hiérarchiques lui avaient accordé leur confiance et n'imaginaient pas un tel comportement de la part d'une directrice de crèche. Apparemment, l'accusée mentait très bien. On pouvait se faire rapidement tromper sans s'en apercevoir, selon l'avocat plaignant. Dès le moment où elle a été démasquée, elle a continué le mensonge en niant effrontément les faits, a-t-il ajouté.

Elle risque 45 jours amende avec deux ans de sursis. Cependant, la partie plaignante, en l'occurrence le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel, réclame 60 jours amende. Elle a mis en avant le fait que l'accusée n'avait pas paru consciente de son délit. Le jugement sera rendu le 8 septembre prochain. /sgi