Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le cas du Mortruz renvoyé à l'expéditeur

Financement, projets d'aménagement, le Conseil général n'est pas satisfait du rapport du Conseil communal relatif au crédit d'étude visant à prendre des mesures pour éviter une crue.

21 juin 2014, 00:01
data_art_8167122.jpg

Tous les groupes ont annoncé vouloir le refuser. Aussi le Conseil communal de Cressier a-t-il préféré, jeudi soir lors de la séance du Conseil général, retirer le rapport relatif à une demande 60 000 francs permettant de financer une étude concernant le Mortruz. Etude devant évaluer les mesures à prendre pour éviter une crue subite dans certains secteurs du passage du ruisseau classés en zone rouge sur la carte des dangers naturels du canton (notre édition de mercredi).

Industrie en cause

Une partie des élus ont estimé le rapport incomplet, quand ça n'est pas la pré-étude qui les a laissés sur leur faim. D'autres se sont insurgés contre le fait que les coûts soient à la charge des entités publiques (Confédération, canton, commune). Cela alors que ces mesures profiteraient " presque exclusivement ", selon le PLR, à une industrie, soit Frigemo (lire encadré).

Une partie du PS a estimé que...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias