LVMH rachète Taramax, à Marin, qui fabrique sous licence les montres Fendi

Basée à Marin, Fendi Timepieces succède à la société Taramax, qui fabriquait jusqu'ici sous licence les montres Fendi. LVMH, propriétaire de la maison de luxe italienne depuis 2002, reprend ainsi en direct l'activité horlogère. Ambitions à la clé.
07 août 2015, 13:33
Le stand Fendi de Baselworld, réalisé par les designers Kinmonth et Monfreda.

L'opération date d'il y a moins d'un mois: le géant du luxe LVMH a racheté la société Taramax, à Marin, qui fabriquait sous licence les montres Fendi. Désormais rebaptisée Fendi Timepieces, la société bénéficiera d'une plus étroite collaboration avec la maison de luxe italienne, qui produit des montres depuis 1988.

Domenico Oliveri est le nouveau directeur général de Fendi Timepieces. Il vient du groupe Sara Lee. A Baselworld, il a déclaré être "heureux que Fendi Timepieces puisse voler de ses propres ailes" et a dévoilé un stand fabuleux, entièrement redécoré dans les codes de la maison italienne, qui aime mélanger les matières. Il a été conçu par les designers Patrick Kinmonth et Antonio Monfreda.

Les montres Fendi sont destinées à 95% aux femmes et sont entièrement à quartz. "Nous ne revendiquons pas une tradition de haute horlogerie", explique Luigi Vivone, responsable de la création. "Nous travaillons sur l'émotionnel pour une clientèle féminine qui n'est pas intéressée par un produit mécanique".

Tous Swiss Made, les produits sont conçus à Marin, en étroite collaboration avec Rome, mais la fabrication est confiée en sous-traitance. Fendi a-t-il l'intention de reprendre la fabrication à l'interne? Il est trop tôt pour répondre à la question. Mais on se souvient qu'une autre maison de luxe avait fait un peu la même opération: Gucci avait racheté son licencié Séverin Montres à Longeau en 1997, puis avait démarré une activité de production, aujourd'hui basée à Cortaillod.

Pour 2014, Fendi Timepieces propose une nouvelle ligne baptisée My Way, qui associe un accessoire mobile en fourrure à une petite montre. La fourrure fait partie de l'histoire de Fendi, maison fondée en 1925. Elle a également revisité ses collections Crazy Carats, dont les index en pierres précieuses ou semi-précieuses offrent un cadran ludique, Selleria et Chameleon.