Les filles de Cortaillod ont dû se contenter du bronze

Favorites de la compétition et candidates à leur propre succession, les judokates de Cortaillod ont dû se contenter d'une médaille de bronze samedi à Brugg (AG) aux championnats de Suisse par équipe. L'équipe masculine a quant à elle été promue en LNB.

06 déc. 2010, 12:00

«Quand on accepte la victoire, on doit aussi accepter la défaite», reconnaissait le mentor carcoie Stéphane Guye à l'issue du tournoi. Les judokates de Cortaillod, après deux titres de championnes de Suisse consécutifs, ont en effet dû s'avouer vaincues en demi-finale contre Saint-Gall (défaite 6-4), et se contenter de la petite finale pour la troisième place (remportée 10-0 contre Fribourg).

Pour Stéphanie Guye, la défaite contre les Saint-Galloises fut aussi étriquée que rageante: «Nous savions que cela se jouerait à couteaux tirés contre elles, mais pas à ce point. Nous avons dû disputer trois combats dans le temps additionnel pour nous départager et n'avons pas réussi à trouver ce petit regain de force qui aurait pu faire la différence. Notre niveau technique comme physique était bon mais les filles ont joué avec la peur de perdre en se mettant une trop grosse pression sur les épaules. Malgré tout, nous avons bien réussi à nous reconcentrer pour la petite finale et terminons notre saison sur une belle victoire.»

La capitaine de l'équipe Nathalie Tardy ne voulait également pas perdre son optimisme: «Même si j'ai perdu mon combat en demi-finale (réd: contre Allemann, sur décision des arbitres après le temps additionnel) je suis satisfaite de ma performance globale parce que compte tenu de mes dernières blessures (réd: au dos et à une cheville), j'ai néanmoins réussi à tenir la route jusqu'à la fin d'une saison que je ne m'imaginais pas pouvoir disputer jusqu'au bout.»

«Cette troisième place nous sera peut-être salutaire pour la prochaine édition», reprenait Stéphane Guye.

«Elle amènera un sentiment de révolte au sein du groupe et nous permettra de revenir encore plus forts en 2011.» Une chose est sûre: la présidente du club n'aura cette fois-ci plus à rebrousser chemin pour récupérer le trophée qu'elle avait oublié le matin à Cortaillod. Du moins pour le voyage aller... /VLO