Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le bus à la demande ne convient pas aux usagers

Le transport à la demande (TAD) après 21 heures ne convient pas aux habitants de Cortaillod. Selon le Conseil communal, «ils l'utilisent peu et l'acceptent mal». L'exécutif, pour sa part, «n'accepte pas que l'Office cantonal des transports lui impose des horaires démesurés durant la journée et inexistants en soirée».

28 sept. 2007, 12:00

Dans le rapport d'information qu'il a soumis, lundi soir, au Conseil général, l'exécutif précise: «nous avons besoin de trajets fixes en soirée et 36 à 40 paires de courses par jour, y compris celles du soir, suffiraient».

Depuis décembre 2006, date du dernier changement d'horaire des Transports publics du Littoral neuchâtelois (TN), 49 paires de courses sont mises en place sur la ligne 5b, entre Areuse et Cortaillod. Mais après 21h, seules deux courses sont agendées, soit à 22h25 et à 23h54, pour peu que les usagers se soient annoncés, avant 20h, pour l'une d'elles.

«De toute évidence, l'offre en soirée est insatisfaisante», affirme Daniel Berger, directeur communal des Transports. «Notamment pour les jeunes qui suivent des activités sportives ou culturelles, le soir, à Neuchâtel.»

Fin août, l'exécutif a présenté une offre aux TN afin d'obtenir trois courses fixes, après 21h, durant la semaine. Une demande à laquelle les TN ont répondu en proposant trois variantes. Toutes engendreraient un surcoût pour la commune de Cortaillod, en plus des 200 000 francs qu'elle verse annuellement dans le pot commun des transports régionaux et urbains.

La première propose d'instaurer de manière permanente, et non plus selon le concept TAD, les deux courses existant actuellement pour un surcoût de 35 000 francs. La deuxième variante, dont la charge supplémentaire s'élèverait à 51 500 francs, offrirait trois courses permanentes, à 21h25, 22h25 et 23h54. La dernière propose, pour un supplément de 21 000 francs, trois courses TAD au lieu des deux actuellement en place.

En phase de réflexion, l'exécutif débattra, la semaine prochaine, de ce sujet avec la commission financière. Il décidera alors quelle variante adopter voire quelles autres mesures prendre». «En aucun cas, la population de Cortaillod ne devra supporter les conséquences d'un mauvais service public en soirée», commente le Conseil communal.

Quelle que soit la variante sur laquelle se portera le choix de l'exécutif, elle ne sera que provisoire. Dès que la cadence du Littorail passera à un quart d'heure, toute la desserte de cette région sera revue. Mais la date reste la grande inconnue. Sera-ce en 2009, 2010 ou plus tard encore? /flv

Votre publicité ici avec IMPACT_medias