Gewürztraminer 2017, Vouga Vins, Cortaillod: subtil, fin et structuré.

Gewürztraminer 2017, Vouga Vins, Cortaillod: subtil, fin et structuré.

22 nov. 2019, 10:00
Vues aeriennes au drone de paysages automnaux du canton.  Ici les vignes au sud de Planeyse   Boudry, le 15 octobre 2017 Photo : Lucas Vuitel

On rattache souvent le gewürztraminer à l’Alsace, une région où il est effectivement très présent (il y est cultivé depuis le Moyen-Age). Néanmoins, on le trouve aujourd’hui dans toutes les régions vinicoles du monde, que ce soit en Amérique du Sud, aux Etats-Unis ou en Australie.

Ce cépage aime les sols calcaires, dès lors il est à l’aise sur les coteaux neuchâtelois. Il fait partie des neuf cépages blancs ayant droit à la dénomination «Neuchâtel AOC». Les domaines neuchâtelois ne s’y sont pas trompés; on le trouve aujourd’hui dans de nombreuses caves.
Souvent, le «gewürz’» est doté d’un un caractère aromatique intense, voire extravagant. Or c’est bien là que le vin de Jocelyn et Cynthia Vouga se distingue, car il ne se veut pas «bruyant», mais plutôt subtile et fin, sans omettre de révéler de classiques notes de roses sauvages et de litchis.

En bouche, ce gewürztraminer est parfaitement sec et bien soutenu par sa structure. Un vin agréable, convaincant et persistant en finale. Il officiera idéalement à l’apéritif ou accompagnera très bien la cuisine asiatique.

Prix: 17fr.50.

Yves Beck

En savoir plus : Le site de notre crtique vins