Condamné pour graffitis et blog racistes

Trois mois d'emprisonnement avec sursis pendant deux ans pour Jérémy*, 45 jours d'emprisonnement, également avec sursis pendant deux ans, pour Francis*: le Tribunal de police de Neuchâtel a rendu hier son verdict à l'encontre de deux jeunes gens, jugés pour de nombreux chefs d'accusation, dont des actes de discrimination raciale pour Jérémy.

13 janv. 2006, 12:00

Le président Fabio Morici a notamment retenu que les graffitis apposés sur et dans le cercle africain installé dans le bâtiment de la gare de Corcelles violaient bien la norme pénale contre le racisme. «Il s'agissait clairement d'appels à la haine contre les Africains. Et, comme ces appels étaient visibles par un nombre et un cercle indéterminé de personnes, on peut dire qu'ils présentaient bien un caractère public. De même, évidemment, que le blog raciste créé par le prévenu, même s'il n'a été ouvert que peu de temps.»

Délinquants primaires

Le juge a également retenu une bonne partie des autres infractions reprochées aux deux jeunes, essentiellement des déprédations diverses et des petits vols. Mais il a écarté l'infraction à la loi sur la circulation routière (LCR) qui visait Jérémy: les faits s'étaient produits dans un hangar, qui était un territoire privé et non pas le domaine public. Par ailleurs, des chefs d'accusation étaient tombés à la suite de retraits de plainte intervenus à la suite d'une audience tenue l'été dernier.

Selon Fabio Morici, le verdict tient notamment compte du fait qu'il s'agissait de délinquants primaires (ce qui, pour ce niveau de gravité, leur assurait pratiquement le sursis) et leur jeune âge. Il a également relevé que Jérémy avait, apparemment, quitté les milieux où il entretenait ses sentiments racistes.

En plus de sa peine principale, le jeune homme devra payer 1674 francs à l'Association des amis de l'Afrique pour les dégâts commis à Corcelles. Le ministère public avait réclamé quatre mois d'emprisonnement contre Jérémy et trois mois contre Francis. / JMP

*Prénoms fictifs