Chemin de la Mort à assainir d'urgence

08 avr. 2008, 12:00

Les élus neuvevillois se pencheront demain soir sur une demande de crédit d'engagement de 65 000 francs pour l'assainissement de la partie supérieure du chemin des Aubépines, mieux connu par les habitants du lieu sous le rassurant vocable de «chemin de la Mort». Le Conseil communal estime que ces travaux sont urgents, étant donné que ce chemin fait partie d'un itinéraire à vocation touristique (chemin de la Sorcière) et est emprunté par des enfants.

Les conseillers généraux sont invités à approuver une demande de contracter une dépense périodique de 19 000 francs pour l'entretien des bornes hydrantes. Il s'agit de conclure un contrat d'entretien avec une entreprise spécialisée, de manière à éviter de trop grosses dépenses à l'avenir.

Le Conseil municipal propose aussi que le législatif classe le postulat UDC «Sécurité dans le hameau de Chavannes», dans la mesure où les éléments visés ont été corrigés.

L'exécutif informera aussi le Conseil général sur les priorités qu'il a dégagées pour son action en 2008.

Enfin, les conseillers généraux ont reçu pour information le courrier échangé entre la Municipalité et le Conseil-exécutif au sujet des aménagements routiers controversés entre Bienne et La Neuveville. / réd