Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Casino, enfants et économie

02 juil. 2011, 07:13

Evidemment, les élus de La Tène ont pleuré, jeudi soir lors de la séance du Conseil général, l'enterrement de leur casino annoncé la semaine dernière (notre édition du 23 juin). Porté à bout de bras par leur actuel président de commune, Jean-Michel Germanier, ce projet tué dans l'œuf a soulevé certaines remarques peu accortes envers les autorités de la ville de Neuchâtel, qui a remporté la compétition.

Le Conseil communal de La Tène a dit avoir reçu les motivations du Conseil fédéral, résumées dans une lettre de «cinq paragraphes» signée par Micheline Calmy-Rey. En gros, le projet de Neuchâtel était le meilleur de la région vu le bâtiment (la Rotonde) existant. Une séance de débriefing avec les différents partenaires sera néanmoins agendée après l'été.

Salle de gym et accueil

Trois rapports figuraient à l'ordre du jour de cette séance dont une seule demande de crédit. D'un montant de 80 000 francs, elle concernait la réfection partielle de la salle de gymnastique de l'école primaire et divers travaux au vieux collège (lumières, ancrage des tuiles). Cette requête a passé la rampe sans problème.

Autre objet relatif aux enfants de La Tène, la commission chargée d'étudier un concept pour l'accueil extrafamilial a présenté son rapport. En conclusion, cette commission propose aux autorités d'offrir un taux suffisant d'accueil extrafamilial d'ici 2014.

Selon son rapport, il faudrait néanmoins construire d'abord un bâtiment et confier la gestion des structures - soit 50 places d'accueil préscolaire et 72 places d'accueil parascolaire - à l'association les Moussaillons qui gère la seule crèche actuellement existante.

Quid du pôle économique?

La problématique de l'accès pour le déchargement des camions aux abords de Jumbo et Manor a également été évoquée. Si des négociations sont en cours, Daniel Rotsch, conseiller communal en charge des Transports, a appelé à la prudence. «Plus de 9000 véhicules transitent chaque jour dans ce secteur, mais nous ne pouvons être trop restrictifs par crainte que Jumbo abandonne son projet d'agrandissement. Il faudra donc trouver un consensus.»

Les élus de La Tène se sont encore interrogés quant au «silence radio» de l'Etat relatif à leur pseudo-rôle de pôle économique cantonal. Cela avant de s'entendre répéter que le cheminement piétonnier au bord du lac sur le site de Préfargier ne sera toujours pas accessible au public «par respect de la tranquillité et de l'anonymat des patients de l'hôpital psychiatrique».

Votre publicité ici avec IMPACT_medias