Réservé aux abonnés

Un "sucre" dans la gueule des Matous

Le Conseil général a opté pour la prudence en limitant une baisse fiscale à deux ans. Des coups de griffe ont été donnés au Conseil communal pour sa gestion du centre forestier.

22 avr. 2015, 00:01
data_art_9050111.jpg

"Monsieur Kurth (réd: conseiller d'Etat chargé des Finances) a annoncé à l'un de mes collègues d'une autre commune que tant qu'on ferait des bénéfices, on aurait des reports de charges" , a dit lundi soir Nicolas Stucki, argentier de Bevaix. Ceci pour convaincre le Conseil général d'avaliser une baisse d'impôts.

"Contrairement à ce qui a été dit, nous n'avons suivi personne" , a-t-il relevé en référence à des démarches du Parti libéral-radical (PLR) et de l'Entente. En proposant, pour 2015 et 2016, un recul du coefficient fiscal de quatre points, de 73 à 69, "nous n'avons suivi qu'une seule...