Premier excédent de recettes depuis dix ans

07 avr. 2008, 12:00

La commune de Boudry termine la législature par un événement historique: pour la première fois depuis 1997, elle boucle ses comptes sur un résultat positif. Après avoir procédé à des amortissements extraordinaires pour 184 008 francs, le Conseil communal peut annoncer au Conseil général, qui en débattra le 21 avril, qu'il a bouclé l'exercice 2007 sur un excédent de recettes de 52 585 francs pour un total de dépenses de 29,85 millions de francs. Le budget prévoyait un déficit de 323 190 francs.

Selon son Conseil communal, Boudry doit principalement cette «embellie» aux «bonnes performances» de ses Services industriels. Grâce notamment à des charges inférieures aux prévisions, les SI ont effet amélioré leurs résultats de plus de 700 000 francs par rapport aux prévisions.

Le tableau apparaît moins brillant sur le plan fiscal. Par rapport à l'année précédente, l'impôt sur la fortune des personnes physiques a baissé de 3,78%, alors que le produit de l'impôt sur le revenu a augmenté de 2,25 pour cent.

Quant au produit des impôts sur les personnes morales, il s'essouffle, avec une baisse de 32,88% sur le capital et de 16,69% sur le bénéfice. Globalement, les impôts ont ramené dans la caisse communale 214 000 francs de moins que prévu, mais 128 000 francs de plus qu'en 2006.

En matière de taxes, l'exécutif annonce qu'il y aura lieu de «revoir rapidement» le taux de la redevance pour l'épuration des eaux usées. Certes, «compte tenu de l'importance de la réserve», on avait admis que cette taxe ne couvrirait pas, en 2007, les frais effectifs d'épuration. Mais il a fallu prélever à la réserve davantage que prévu. Il faut également s'attendre à une hausse de la taxe déchets. Il a en effet fallu réduire la réserve des trois quarts en 2007, si bien qu'elle n'atteint plus que 7858 francs. Le Conseil communal relève par ailleurs qu'il a «particulièrement bien maîtrisé le coût des biens, services et marchandises», inférieur de 5,58% aux prévisions. Quant aux charges de personnel, elles ne s'écartent que de 0,04% des chiffres du budget.

Etant donné «l'influence d'événements extérieurs sur la gestion communale», l'exécutif boudrysan estime qu'il ne faut pas «trop se réjouir» des «excellents résultats» des comptes 2007. Il estime toutefois que la commune est «sur le bon chemin», notamment grâce aux nouveaux contribuables que les «grands projets» en cours devraient faire venir sur le territoire communal. /jmp