Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Objet tombant non identifié dans l’A5?

Un automobiliste assure que des résidus sablés et graveleux se sont décrochés du plafond et ont enfoncé le toit de sa voiture. L’Ofrou réfute tout manquement.

13 janv. 2017, 00:20
A5: feux allumes dans le tunnel de serrieres

Neuchatel, 27 01 2014
© Photo David Marchon A5

«Cela ne pouvait provenir que du plafond!» Le doute n’est pas permis pour Christophe Bialon: quelque chose est tombé du plafond du tunnel sous Serrières, le mercredi 26 octobre dans l’après-midi. En compagnie de son enfant, cet habitant de Montalchez roulait sur l’A5 en direction d’Yverdon lorsqu’il a ressenti un violent choc au-dessus de sa tête. Il quitte l’autoroute à la première sortie et «je constate un dégât conséquent sur la toiture. Il restait des traces de sable et gravillons de petit diamètre sur mon toit; un genre de coulis de remplissage pour les ouvrages en béton», relate l’automobiliste. Le lendemain, il fait constater les dommages au poste de police de Boudry, en présence d’une personne du Centre neuchâtelois d’entretien des routes nationales. Le Cnern indique immédiatement qu’il n’est pas concerné par le devis de réparation, qui se monte à quelque 1600 francs.

Déconvenue

Christophe Bialon prend alors langue...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias