Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Neuchâtel: un mari supposé violent au tribunal

Une femme aurait vécu «l’enfer sur terre» à cause d’un mari violent et dominateur. Lui, devant le tribunal, a nié en bloc. Le verdict sera rendu ultérieurement.

02 févr. 2021, 19:05
La plaignante aurait régulièrement été frappée et humiliée par son mari (image d'illustration).

Deux gendarmes veillaient au grain, ce mardi matin, dans la salle du Tribunal de police du Littoral et du Val-de-Travers, à Boudry. Un paravent séparait Ibrahim*, un trentenaire de nationalité française, de sa victime supposée. Celle-ci, Inès*, n’était autre que son épouse.

C’est que l’affaire est particulièrement délicate. Selon l’acte d’accusation établi par le Ministère public, Ibrahim était coutumier des menaces et des coups à l’encontre de son épouse (dont il n’est pas encore divorcé) durant leurs quelques années de vie commune. Mais le calvaire d’Inès aurait atteint un sommet lors d’un week-end d’octobre 2019, durant lequel elle raconte avoir vécu «l’enfer sur terre».

«Il m’aurait massacrée»

Ce week-end-là, Ibrahim se serait déchaîné, insultant la jeune femme, la frappant avec un chargeur de téléphone portable et avec sa ceinture, la tirant par les cheveux, l’obligeant à se déplacer à quatre pattes puis à rester sans bouger dans leur chambre. «Si...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias