Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les «petites équipes» jouent les trouble-fêtes

Marin, Bôle et Serrières ont laissé des plumes contre des équipes de bas de classement. Victoire pour Deportivo. Saint-Imier à nouveau leader. Les Geneveys-sur-Coffrane prenant la mesure de Marin, Auvernier empochant un point contre Bôle et Deportivo remportant son premier succès face à Serrières II: les équipes du bas du classement n'ont pas dit leur dernier mot et joueront les trouble-fêtes jusqu'au terme de la saison.

24 avr. 2007, 12:00

Marin n'aura savouré qu'une semaine son statut de leader. Aux Geneveys-sur-Coffrane, les hommes de Christian Broillet ont laissé passer l'occasion de prendre le large en concédant la défaite (1-0) face à une équipe plus réaliste. «Nous avons fait un bon match, mais nous avons manqué de percussion en attaque. Ce que nous réussissions il y a une semaine, nous l'avons raté dimanche. Tous nos tirs sont passés à côté», relevait le mentor marinois. En revanche, son adversaire peut sourire. La troupe de Martial Eymann a consolidé sa neuvième place et compte cinq points d'avance sur La Sagne, le premier relégable.

Auvernier s'est illustré en tenant en échec le monstre bôlois. Déterminés et combatifs, les joueurs de Jérôme Vivo ont défendu la majeure partie de la rencontre, mais n'ont craqué qu'à une seule reprise, sur l'égalisation. «Nous nous sommes serré les coudes et avons arraché un bon match nul. Mon équipe a montré qu'elle avait du caractère. Nous devons continuer sur cette lancée et jouer avec le même état d'esprit mercredi contre La Sagne», analysait Jérôme Vivo. Lors de cette rencontre, Bôle a perdu, sur blessure et pour une durée indéterminée, son attaquant Pascal Weissbrodt.

Il aura fallu attendre la 15e rencontre pour assister à la première victoire de Deportivo. Face à une formation de Serrières II décimée par neuf absences, les Chaux-de-Fonniers ont fait preuve d'une volonté de fer pour faire plier les Neuchâtelois. «Mes joueurs ont enfin compris qu'il fallait tout donner pour obtenir des résultats. Cette victoire fait du bien au moral et va nous permettre d'aborder les autres matches avec plus d'enthousiasme et moins de crispation», notait le «coach» Gustavo Otero. «Je verrai déjà dimanche contre Saint-Imier si mes joueurs ont retenu la leçon, en montrant les mêmes dispositions mentales que contre Serrières II.» Les connaisseurs se souviennent que l'an dernier, c'était déjà contre l'équipe neuchâteloise que les Chaux-de-Fonniers avaient entamé leur incroyable remontée pour sauver leur peau en deuxième ligue. «Avec le retard accumulé, nous n'avons plus le droit à l'erreur si nous voulons rester en deuxième ligue», ajoutait-il.

Les faux pas des trois formations de tête ont une nouvelle fois bouleversé la hiérarchie dans le haut du classement. Saint-Imier a repris la tête après sa victoire contre Boudry (3-0), alors qu'Audax-Friùl (3e) s'est replacé dans la course au titre suite à son succès face à Lusitanos (2-1). Cette 15e journée a en outre été «fatale» à Boudry, qui a vu ses chances de promotion pratiquement réduites à néant. / LME

Votre publicité ici avec IMPACT_medias