Les Américaines en forme

Les entreprises américaines implantées dans le canton de Neuchâtel se portent à merveille. Leur taux de croissance va de 4% pour Baxter à 42%pour Celgene Croissance de 4% pour Baxter, de 6,7% pour Johnson & Johnson, de 14% pour Stryker et de... 42% pour Celgene: les entreprises américaines actives, sur sol neuchâtelois, dans le technico-médical et les biotechnologies, ont publié cette semaine d'excellents résultats 2005. Par ordre décroissant, quelques chiffres clés:

29 janv. 2006, 12:00

J&J: Avec 860 collaborateurs dans le canton de Neuchâtel, répartis dans huit sociétés, Johnson & Johnson est l'un des plus gros employeurs neuchâtelois. Sur le plan mondial, il pèse quelque 115.000 personnes. L'an passé, il a réalisé un chiffre d'affaires de 50,5 milliards de dollars, en hausse de 6,7%. Une année qualifiée de «solide» par le CEO du groupe, William Weldon. Le secteur Medical Device, qui comprend les entités neuchâteloises, a progressé de 13% à 19 milliards de dollars.

Baxter: A Neuchâtel, le groupe américain fabrique Advate, un médicament destiné à traiter l'hémophilie et emploie plus de 400 personnes. Un nouveau directeur, l'Autrichien Christof Langer, a été nommé sur le site à la fin de l'année dernière, en remplacement de l'Américain Glenn Brame, qui a quitté le groupe. L'an passé, les ventes totales du groupe, qui compte près de 48.000 employés, ont atteint 9,8 milliards de dollars, en hausse de 4%. Le secteur BioScience, dont dépend l'unité de Neuchâtel, affiche quant à lui une hausse de 10% à 3,5 milliard de dollars. Les ventes d'Advate ont atteint en 2005 quelque 600 millions de dollars.

Stryker: Le groupe, qui vient d'inaugurer son site chaux-de-fonnier, a publié hier des résultats en forte hausse: +14,3% à 4,9 milliards de dollars. Les ventes d'implants orthopédiques, eux, ont atteint 2,8 milliards de dollars (+11,4%), y compris la division Spine, qui est installée dans le canton de Neuchâtel et qui devrait, à terme, y employer 150 collaborateurs.

Celgene: plus récemment implantée dans le canton de Neuchâtel, où elle bâtit à Boudry, la pharma Celgene, qui développe des médicaments contre certaines formes de cancers, est aussi la plus petite de ce quatuor américain. Mais elle grandit vite, puisque son chiffre d'affaires a augmenté de 42% l'an passé, à 537 millions de dollars. Elle a notamment obtenu l'an passé l'homologation de l'un de ses mécidaments phare, le Revlimid. Celgene devrait employer, sur son site neuchâtelois, entre 100 et 150 personnes. L'action a réalisé l'an passé la meilleure performance du top 100 des titres cotés sur le Nasdaq. Et près de 190 millions de dollars ont été consacrés à la recherche et au développement.

Pour 2006, ces groupes ont livré des pronostics qui s'éloignent peu de leurs résultats 2005: entre 3 et 4% de hausse prévue pour Baxter, entre 11 et 14% pour Stryker notamment. /FRK