Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La commune souhaite attirer des centaines d'habitants

Le Conseil communal de Cortaillod pense attirer entre 300 et 500 nouveaux habitants en construisant des logements au lieu dit «Les Clavaz». Mais les libéraux refusent de voir pousser de grands et hauts immeubles. Sur le territoire de Cortaillod, au lieu dit «Les Clavaz», une surface de 45 825 m2 se trouve en zone constructible.

17 mars 2008, 12:00

Son affectation n'a toutefois pas encore été définie. Le Conseil communal entend donc profiter du développement industriel du plateau de Perreux - appelé à devenir un pôle économique cantonal dans le cadre du Réseau urbain neuchâtelois - pour construire des logements dans ce secteur. Aussi, jeudi soir, l'exécutif a-t-il soumis une demande de crédit de 30 000 francs au Conseil général pour financer l'étude d'une modification partielle du plan d'aménagement communal.

Finalement accepté à l'unanimité, cet arrêté a d'abord été amendé par le groupe libéral qui, après une suspension de séance, a fait machine arrière. L'amendement en question demandait à ce qu'aucune zone de haute densité (ZHD) ne soit instaurée à cet endroit. «Nous ne voulons pas d'une augmentation rapide de la population par le biais d'une densification des zones. Un afflux de nouveaux habitants nous obligerait à adapter les infrastructures communautaires existantes, ce qui induirait des dépenses et donc une hausse de la fiscalité. Nous voulons affecter «Les Clavaz» en zone de moyenne densité», a indiqué le libéral Urs Huebscher. Et son colistier, Jocelyn Vouga, d'avertir après le retrait de l'amendement jugé prématuré. «Si le rapport à venir évoque un projet de zone à haute densité, le groupe libéral refusera l'entrée en matière.»

Le président de commune Jean-Michel Gaberell, par ailleurs en charge de l'Aménagement du territoire, s'est alors demandé si les conseillers communaux avaient «des têtes de ZHD». Et d'étayer sa considération. «Le Conseil communal ne veut pas instaurer une zone de haute densité. Si tel devait être le cas, ça ne concernerait qu'une toute petite partie du secteur.» L'exécutif note qu'il serait logique d'affecter en ZHD les parcelles longeant la zone industrielle. Il précise aussi qu'une zone de moyenne densité serait intéressante en raison de la diversité qu'elle offre en matière de types d'habitat. Selon le type d'affectation envisagé, l'exécutif table sur l'arrivée, à terme, de 300 à 500 nouveaux habitants dans ce secteur du village. /FLV

Votre publicité ici avec IMPACT_medias