Double meurtre des Verrières: prison à vie requise par le Ministère public

Le quinquagénaire qui a tué son ex-femme et l'ami de celle-ci, en août 2017, aux Verrières comparaît ce mercredi devant le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers, à Boudry. Prévenu de deux assassinats, subsidiairement de meurtres, l'accusé n'a pas pu expliquer son acte. Le Ministère public a requis son enfermement à vie. Le verdict sera rendu vendredi après-midi.

20 mars 2019, 09:02
/ Màj. le 20 mars 2019 à 16:00
Le double homicide a été commis le 5 aout 2017 dans cette maison des Verrières.

Le drame remonte à la nuit du 4 au 5 août 2017 aux Verrières. Le prévenu s'était rendu au domicile de son ancienne compagne, qui se trouvait alors en présence de son nouvel ami. Il les avait tous deux abattus avec une arme de poing.

Le quinquagénaire avait ensuite lui-même appelé la police et s'était rendu sans résistance. Arrivés rapidement sur place, les secours n'avaient pu que constater le décès des deux victimes.

Ce mercredi matin, lors de son interrogatoire devant le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers, le prévenu n'a pas pu expliquer son geste. "Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça", a-t-il répété à plusieurs reprises. "Je n'arrive pas à faire le point dans ma tête. Il y a plein de trous noirs", a-t-il affirmé.

Je n'arrive pas à faire le point dans ma tête. Il y a plein de trous noirs.
Le prévenu

Problème d'alcool

Le prévenu a expliqué qu'il croyait encore en l'avenir de son couple, même s'il vivait depuis plusieurs semaines dans un autre appartement que celui de la victime. "C'était la femme de ma vie. J'étais en train de chercher un nouvel appartement où nous aurions pu à nouveau vivre tous ensemble avec nos deux enfants", a-t-il relevé.

Interrogé sur sa relation avec cette femme, l'accusé a fait état d'un quotidien chaotique, entaché par de graves problèmes d'alcool. "Nous étions tous deux des alcooliques", a-t-il reconnu, racontant que son ex-compagne devenait agressive sous emprise de l'alcool. De son côté, il a affirmé ne jamais avoir levé la main sur personne.

Devenu quasiment abstinent après avoir connu de sérieux problèmes de santé en 2016, le prévenu a toutefois admis qu'il avait à nouveau beaucoup bu le soir du drame. Il a ajouté qu'il avait également consommé du cannabis.

Des regrets

Ce samedi 4 août, le meurtrier présumé est arrivé peu avant minuit au domicile de son ex-compagne. Il se serait rendu directement dans la cuisine, où il a abattu l'homme puis ensuite son ancienne amie. Celle-ci n'étant pas décédée sur le coup, il lui aurait tiré une seconde fois dessus quelques minutes plus tard. "Je ne voulais pas qu'elle souffre ou qu'elle finisse handicapée", s'est-il justifié.

Le prévenu a fondu plusieurs fois en larmes au moment d'évoquer le drame. "Je suis désolé pour tout le mal que j'ai fait", a-t-il dit.

Le Ministère public a requis la prison à vie à l’encontre du meurtrier présumé. Le verdict sera rendu vendredi après-midi.