Réservé aux abonnés

Des panneaux qui suscitent des critiques à Boudry

"Riverains autorisés", officiellement, cela signifie que l'accès aux commerces est autorisé. C'est le cas à Boudry, comme partout ailleurs. Mais le Conseil communal pensait pouvoir le préciser. La législation l'interdit.

26 avr. 2018, 18:11
A gauche, le sens unique est posé avant le pont menant au bas de la rue Louis-Favre. De quoi faire hésiter l’usager qui doit se rendre au tribunal, au théâtre ou dans un commerce de cette rue. A droite, l’un des «panneaux pédagogiques» posés par la commune.

Les panneaux matérialisant les décisions du Conseil communal sur les restrictions de circulation visant le trafic de transit à travers le vieux bourg de Boudry sont posés depuis mercredi. La mention «riverains autorisés» fait  jaser (photo de gauche, postée sur Facebook).

Car, contrairement à ce que le Conseil communal avait annoncé, ils ne sont pas complétés par des panneaux indiquant clairement que l’accès aux commerces reste autorisé.

Le conseiller communal Jean-Pierre Leuenberge...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois